RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

Le Gouvernement renonce à lutter contre l'ubérisation du travail

 

En dépit du travail d'amendement et de proposition de l'opposition de gauche, la loi d'Orientation des mobilités -- récemment adoptée en seconde lecture au Sénat -- échoue à protéger les travailleurs indépendants utilisés par les plateformes numériques, contrairement aux revendications du Gouvernement.

 

Dans cette tribune, Olivier Jacquin (sénateur socialiste de Meurthe-et-Moselle) et Vincent Duchaussoy (chef du pôle Economie de l'Hétairie) démontrent comment ce texte, et notamment son article 20, renforce davantage la protection des entreprises concernées que celle des travailleurs. Une évolution qui contraste pourtant avec la réalité des tribunaux prud’homaux qui, comme leurs homologues étrangers, n’hésitent plus désormais à redonner à ces travailleurs les droits qui correspondent à la réalité de leur statut.

 

De ce constat, les deux auteurs définissent les "éléments socles" qui permettraient de replacer l'impératif de protection des travailleurs des plateformes numériques au cœur de la loi : requalification de leur contrat, rémunération minimale décente, socle de protection sociale ou encore régulation des cessations d'activité. 

Please reload