RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

Think tanks et partis politiques : pour une juste complémentarité. Propos d’ouverture du ForInCIP à Lille

25 Jun 2018

 

 

 

 

 

L’Hétairie s’est associée à l’Université de Lille pour l’organisation du Forum international sur la Constitution et les institutions politiques (ForInCIP). Les 22 et 23 juin, à Lille, des constitutionnalistes et politistes, venus de 14 pays, se sont retrouvés pour échanger autour de la thématique de cette édition : les partis politiques.

 

Le présent propos examine les différences entre un parti politique et un think tank. Elles sont au nombre de trois : la finalité (l'influence et non l'exercice du pouvoir), la composition (des experts plus que des militants) et une méthode (le débat d'idées).

 

Au-delà de ces différences, la complémentarité entre les deux notions s'avère prégnante en raison d'un champ d'action commun : le/la politique. Pour autant, un parti politique pourrait-il se passer des think tanks et produire lui-même sa propre technicité?

 

L'auteur défend l'idée d'une indispensable action des think tanks qui évite aux partis politiques de crouler sous le poids des dissensions internes ou de ne guère produire une pensée experte de qualité.

 

Toutefois, il faut se garder de réduire les partis à un simple outil tandis que la fonction noble de la production de pensée serait externalisée. Au contraire, la pensée n’est qu’une matière première destinée à nourrir un choix, manifestation suprême de l’engagement politique, action la plus ardue/hardie en ce qu’elle expose. Loin du confort de l’expert qui raisonne en rationalité pure et parfaite, le responsable politique doit incarner, convaincre et vaincre. Telle est son irréductible supériorité, telle est sa noblesse.

 

 

 

 

Please reload