RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

Savoir lire l’économie numérique : un impératif politique

4 Feb 2018

La naissance de l’économie numérique en 2008 et son émergence effective depuis 2012 changent profondément le monde au sein duquel nous évoluons. Philippe Ris, Docteur en informatique, soutient dans cette tribune que, si les effets de la transformation numérique s’imposent avec force et évidence, la compréhension de ce nouveau monde est encore naissante et bien trop souvent incomplète.

 

L’auteur retrace d’abord les nombreux bouleversements induits par la numérisation de l’économie, comparant ces évènements aux transformations s’étant produites au XIXe siècle.

 

En ce sens et comme pour la naissance de la Révolution industrielle au XIXème siècle, on constate l’émergence d’éléments induisant une rupture idéologique, sociétale et technologique.

 

Par ailleurs, P. Ris relève que l’économie numérique repose sur 17 règles fondamentalement différentes de celles de l’économie classique : ne pas les appliquer rend incompréhensibles la structuration et les effets de cette nouvelle économie.

 

De fait, si nos économies semblent condamnées à connaître une période durable de croissance faible, en partant du constat qu’une partie des échanges de valeur s’opère de façon non monétisée, il n’est pas difficile de comprendre que cette part de la croissance échappe aux statistiques exprimées avec un étalon monétaire.

 

Dès lors, toute décision politique fondée sur les tableaux de bord anciens ignore nécessairement une portion de la réalité.

 

Mais cette évolution se réalisera à mesure du développement de l’économie numérique et c’est sans doute un non-sens que de chercher à faire perdurer – au-delà d’un délai raisonnable de transition – un modèle qui est à la fois source de conflits sociaux majeurs depuis son émergence et comparativement inefficient dans une société numérique.

 

Le Gouvernement actuel ne semble pas avoir pris la mesure de ce changement et surtout de l’obsolescence des indicateurs économiques. Il est certes toujours complexe de comprendre un changement majeur lorsque l’on vit au cœur de ce changement.

Please reload