RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

Loi de programmation militaire 2019-2025 : derrière les chiffres

25 Jun 2018

Infographie 1 :

 

 

 

 

 

 

 

Infographie 2 : 

 

 

 

 

Alors que la commission mixte paritaire est parvenue à un accord sur la loi de programmation militaire 2019-2025, L’Hétairie propose de résumer les grands enjeux et points d’attention de ce texte.

 

La LPM trace en effet un cap ambitieux pour le quinquennat avec une augmentation du budget de 1,7Md€ par an de 2019 à 2022. Elle fixe une trajectoire budgétaire autour de 50Md€ annuels visés en 2025.

 

Mais, en toute rigueur, on constate que des dépenses «imposées» vont réduire cette augmentation de 1,7Md€ à 280M€ en 2019, et à 1,45Md€ en 2020. Or, l’horizon des 50Md€ en 2025 appelait une hausse linéaire de 2,2Md€/an dès 2018, au lieu de quoi les plans du Gouvernement vont impliquer un effort annuel de 3Md€ sur 2023-2025 pour respecter cette promesse. Pour l’heure, la trajectoire proposée par l’exécutif permettra d’atteindre 1,85% du PIB en 2022 (au lieu des 2% annoncés).

 

Cependant, à la veille de l’élection présidentielle, sera-t-il envisageable que le MINARM engage des contrats du niveau que lui impose le point d’inflexion 2022 ? Le piège est pervers car si le MINARM n’y parvient pas, Bercy soulignera que ces crédits n’étaient donc en rien indispensables.

 

De même, si l'on entre dans le détail de la Loi, des éléments positifs pour les Armées méritent d'être mis en exergue en même temps que des points d'attention.

 

En deux infographies, Alexandre Papaemmanuel résume les grands enjeux de cette LPM.

Please reload