Pour la reconnaissance des aidants familiaux

14 May 2020

Regroupant des réalités diverses, on estime aujourd'hui qu'environ 10 millions de Français répondent à la définition "d'aidant" : parents d’enfants malades ou en situation de handicap, conjoints d’une personne atteinte d’un cancer, enfant dont l’un des parents souffre de Parkinson,... Or, malgré leur dévouement au quotidien et leur travail essentiel, les aidants ne bénéficient aujourd'hui que d'un cadre juridique précaire. 

 

Dans cette note, Aurélia Andreu, Directrice des ressources humaines dans le privé et chargée du Travail et des Affaires sociales à l’Hétairie, fait 7 propositions clés pour améliorer la reconnaissance des aidants familiaux dont le nombre devrait doubler d'ici 20 ans : 

  1. Offrir un cadre légal précis avec une meilleure définition juridique de leur rôle

  2. Faciliter leurs démarches administratives 

  3. Proposer un accompagnement médical aux aidants (aide psychologique, visite médicale régulière, prise en charge améliorée)

  4. Œuvrer pour une reconnaissance en entreprise et une meilleure protection sociale (renforcement de la sécurité professionnelle des aidants en leur accordant un statut similaire à celui des délégués syndicaux/représentants du personnel, plus grande flexibilité d’aménagement du temps de travail, ...)

  5. Adapter les politiques de la ville (généralisation des maisons de répit, plus grande acceptation des enfants malades/handicapés dans les crèches, possibilité de courts et moyens séjours dans les EPHAD/maisons de retraites)

  6. Généraliser les maisons des aidants afin de centraliser les organismes accompagnant les aidants dans leurs démarches quotidiennes

  7. Promouvoir la professionnalisation des accompagnants (revalorisation des métiers et meilleure rémunération)

Cette note vise ainsi à construire une société plus inclusive, plus attentive aux différences, qui accorde à chaque citoyen l’occasion de trouver sa place. En proposant des mesures concrètes pour reconnaître et promouvoir le rôle des aidants, nous comprendrons alors la richesse de ce public et permettrons de facto une meilleure représentation des personnes malades, invalides ou handicapées dans la société.

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by