RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

De l’ISF à l’IFI : une inutile mise en danger des comptes publics

 

 

 

 

 

À la faveur de la mobilisation des « Gilets jaunes » et du lancement du Grand débat national souhaité par le président de la République, la question fiscale est revenue au centre du débat public. En particulier, le rétablissement de l'ISF a été vivement réclamé. Car, Jean Desmoulins*, fiscaliste, et Vincent Duchaussoy, chef du pôle Économie de l’Hétairie, démontrent que le seul impact véritable de sa suppression et de la création concomitante de l’IFI, inspirée de l’idéologie néolibérale et du fantasme du ruissellement des richesses, a été de réduire les recettes fiscales de l’État au moment même où celui-ci cherche à diminuer à la fois sa dette et son déficit. Par ailleurs, cette suppression ne met pas fin à une fuite des capitaux qui, au-delà de quelques cas individuels, n’existe pas.

 

Plus grave encore, rien ne prouve que cette suppression permette de relancer l’investissement. Au contraire, celui-ci pourrait bien pâtir de l’absence d’un effet d’entraînement de l’investissement public. Enfin et surtout, la réforme accroît un peu plus les inégalités au bénéfice des plus fortunés de nos concitoyens.

 

Il est regrettable que la réforme de la fiscalité du capital ait été réalisée trop rapidement, d manière purement idéologique, sans véritable concertation, se traduisant par de grands cadeaux à destination de quelques privilégiés plutôt que par la promotion d’un système plus global et plus juste socialement.

 

 

 

Please reload