RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by

La DGA : une référence au service d’une souveraineté européenne

Après deux premières notes évoquant tour à tour l’impérieuse nécessité de se transformer pour la Direction générale de l’armement (DGA), puis le rapprochement provoqué avec l’agence pour l’innovation, cette troisième note se penche la souveraineté de nos grands programmes de défense. 

 

Face à la position américaine, l’Europe doit prendre en mains sa défense et sa sécurité alors que la coopération s’affirme comme une nécessité pour faire collectivement face à des programmes d’armement toujours plus coûteux.

 

Il convient désormais de mettre la DGA en ordre de bataille pour exister à l’échelle européenne sans angélisme béat, ni méfiance exacerbée. Mais comment concilier des injonctions aussi contradictoires que l’indépendance de l’outil de défense, l’approvisionnement au meilleur prix, la maximisation des bénéfices des industriels de défense et le maintien de bassins d’emplois ? 

 

C’est l’objet de l’analyse que livrent pour L’Hétairie Marie Récalde (avocate, ancienne députée membre de la Commission de la Défense) et Cédric Perrin (sénateur, vice-président de la commission des affaires étrangères et des forces armées). Ils développent 4 nouvelles préconisations afin de faire converger les intérêts nationaux et européens en matière de défense, premières pierres d’une véritable souveraineté à l’échelle de l’Europe. 

Please reload