COVID-19 : Nous ne pourrons tirer les leçons de la crise qu’à l’échelle européenne !

 

Alors que le Covid-19 concerne l’ensemble des pays européens, l’UE n’a pas pris une place stratégique dans la gestion de cette crise. Dans cette contribution, Vincent Duchaussoy et Alexandre Riou estiment ainsi que l’Europe aurait pu intervenir plus rapidement et a manqué l’occasion d’une réponse coordonnée des États puisque les principales mesures d’urgence ont finalement été prises à leur niveau et sans concertation.

 

Car, si théoriquement l'UE dispose de moyens d’agir, à défaut d’un poids politique que les Etats auraient pu lui conférer, elle demeure très largement inter-gouvernementale et son architecture institutionnelle ne la prépare que très imparfaitement à la gestion de crises. Cet épisode établit clairement la nécessité de renforcer les compétences d’action en matière de santé. S’inspirant des lois fédérales adoptées dans la lutte face au crime aux États-Unis dans les années 1920-1930, les deux auteurs suggèrent en premier lieu d’établir une coordination renforcée au niveau européen dès lors qu’une crise sanitaire touche plus de trois États.

 

Ils analysent également les mesures prises par le Conseil, la Commission, le Parlement, la BEI et la BCE qu’ils jugent louables, destinées à enrayer une mécanique de crise immédiate de la zone euro mais pas à la hauteur des défis économiques et sociaux. La tentation de certains acteurs reste en outre de mettre en place des plans d’austérité alors que le « monde d’après » cumulera beaucoup de dettes mais peu de ressources. Or c’est bien de dépense publique – par l’investissement – dont nos pays ont besoin et c’est l’arme budgétaire qu’il convient d’actionner.

 

De fait, V. Duchaussoy et A. Riou, convaincus que le « monde d’après » aura besoin de l’échelle supranationale incarnée par l’UE, formulent trois propositions :

  • Une véritable mutualisation des dettes publiques à l’échelle des pays membres de la zone euro, afin que la convergence économique et budgétaire qui caractérise la gouvernance de la monnaie unique se double de la nécessaire solidarité . Dans les faits, il s’agirait, pour la Banque Centrale Européenne, d’émettre des « coronabonds », c’est-à-dire des titres de dette publique qui ne seraient pas allemands, français, grecs ou italiens mais européens, et d’en reverser ensuite le produit aux États. L’émission de ces « coronabonds » s’avère essentielle car elle seule permettra aux États de disposer des ressources budgétaires suffisantes pour stimuler, par l’investissement public, le rebond de l’économie et apaiser les chocs sociaux.

  • Un programme ambitieux de relocalisation industrielle à même de garantir notre souveraineté économique dans un contexte de tensions commerciales entre Chine et États-Unis. Face à ces deux géants, seule l’Europe a les moyens de son indépendance. Elle implique aussi très probablement de faire évoluer notre politique commerciale avec un corollaire : la fixation d’un tarif extérieur commun. Elle doit s’accompagner, en particulier, d’un ajustement carbone à nos frontières, pour tenir compte des conditions environnementales de production et d’échanges. Une telle mesure emporterait très certainement des conséquences sur notre consommation et sur une partie de nos exportations, mais elle est une condition de la protection de nos industries.

  • Une véritable planification économique assortie d’un programme d’investissements publics priorisant la recherche, les systèmes de santé et la transition écologique, afin de contribuer à la relance de l’économie et renforcer notre résilience face aux crises.

 

Les deux auteurs souhaitent que cette crise permette à la fois d’amorcer un virage tangible dans les politiques économiques et sociales conduites depuis plusieurs décennies, tout en renforçant la souveraineté européenne. Cela suppose du courage et la clarté des choix politiques. Il est possible de refaire de l’Union européenne une communauté de destins où les peuples relèvent ensemble les défis européens et mondiaux auxquels ce siècle des incertitudes nous confronte. 

 

 

Please reload

RSS Feed
  • Twitter Social Icon

Designed by